Aller au contenu principal

Le traitement de l'insuffisance rénale chronique

La prise en charge de l’insuffisance rénale chronique est primordiale pour ralentir la progression de la maladie.

La prise en charge de l'insuffisance rénale chronique

La première étape du traitement de l'IRC consiste à en déterminer la cause et à essayer de la supprimer. Par exemple, en intervenant sur la maladie qui l'a causée. Cependant, l'IRC est une maladie évolutive et le dommage se produit souvent quelle qu'en soit la cause qui l'a déterminé.

C'est pourquoi il est important que le médecin et le patient agissent ensemble, en prenant toutes les mesures nécessaires pour ralentir l'évolution de la maladie et pour prévenir (ou traiter) ses complications. De cette façon, il est possible de réduire la progression de l'IRC et parfois même de l'arrêter : le patient obtient ainsi non seulement la prolongation de la fonction rénale mais aussi une très bonne qualité de vie.

Le traitement prévoit

  • Des mesures visant à réduire la progression de l'insuffisance rénale, par exemple le traitement diététique.
  • Le traitement des complications.
  • La préparation pour le traitement de substitution (dialyse ou transplantation). A ces mesures, il faut toujours ajouter un changement du mode de vie, qui prévoit, par exemple, de renoncer au tabagisme et de pratiquer une activité physique régulière.

Pour les patients atteints d'IRC, un apport calorique régulier et contrôlé est essentiel pour éviter le risque de malnutrition.

L'importance d'une alimentation équilibrée

En cas d'IRC, une alimentation équilibrée, réalisée sous le contrôle d'un diététicien peut aider à retarder la nécessité du traitement de substitution qui est la dialyse ou la transplantation.

Les lignes directrices du traitement diététique, publiées par la Société italienne de néphrologie (SIN), prévoient :

  • Réduire la consommation de protéines (pas plus de 0,7 g par jour et par kg de poids corporel) et de phosphore.
  • Limiter l'ingestion de potassium et de sodium (sel de cuisine: pas plus de 2 g de sel par jour ajoutés aux repas).
  • Consommer chaque jour la bonne quantité de calories : 35 kcal (kilocalories) par kg de poids corporel pour les personnes de moins de 65 ans et 30 kcal par kg de poids corporel pour les personnes de plus de 65 ans.

Pour un apport calorique adapté, le diététicien peut recommander l'utilisation de compléments spécifiques.

Table des matières
Contactez-nous!
Notre équipe du service clientèle est à votre disposition pour toute aide ou conseil supplémentaire dont vous avez besoin.
Contactez-nous du lundi au jeudi de 8h00 à 17h00 et le vendredi de 8h00 à 16h00.
Ou contactez-nous par email: info@flavis.com
Pour les professionnels : affaires.medicales@drschaer.com
Hotline
0800 917 213